Actualité

CI Plus 2.0, les raisons pour lesquelles il ne faut pas hésiter !

L’interface commune (CI) est une technologie créée pour supporter la réception de contenus payants quel que soit le téléviseur via un appareil externe appelé Module C.A (à Contrôle d’Accès). Le but est d’instaurer une façon standardisée d’accéder aux programmes payants et d’harmoniser ainsi les équipements déployés sur le marché.

Les premières solutions CI Plus ont été commercialisées en 2008, et depuis une centaine d’opérateurs TV les a adoptées. Ces dernières présentent de nombreux avantages tels que l’absence de câble ou de télécommande additionnelle, et la compatibilité avec tout type de modulations et d’encodage, permettant de profiter des services TV (OTT, Netflix, HbbTV plateformes, formats audio et résolution vidéo, etc.)

Comme on peut le voir sur la carte, cette technologie est très largement répandue en Europe. En effet, l’interface commune PCMCIA fut le choix de prédilection pour accompagner les transitions numériques à travers le continent européen et pour lutter contre les problèmes d’interopérabilité.

Aujourd’hui la grande communauté CI Plus doit faire face à une nouvelle révolution depuis que le CI Plus LLP a annoncé, via la spécification 2.0 (TS 103 605) en mai 2019, la migration du format du PCMCIA vers l’USB.

Au fil des années, les arguments s’opposant à l’usage du format PCMCIA étaient en partie liées au mauvais vieillissement du produit, à l’instabilité des prix (coût de production élevé des fabricants de CPE) et au nombre limité de fonctionnalités.

Comparé au format PCMCIA, le CI Plus 2.0 associé à la technologie USB peut répondre aux critiques et résoudre certaines problématiques explicitées ci-dessous :

D’un point du vue économique, cette alternative est plus petite et légère donc plus rentable en termes de coûts logistiques et de stockage. Elle n’écarte d’ailleurs pas la customisation et la stratégie de marque. Lors de ces 20 dernières années, le marketing des clés USB a pu faire preuve de créativité en termes de formes et de matières. De plus, l’USB peut aussi favoriser de nouveaux partenariats avec les fabricants TV et étendre ainsi de manière significative leur présence sur le marché.

Pour les utilisateurs, l’USB est sûrement l’interface la plus conviviale grâce à son installation et sa configuration aisées. Presque tout le monde a déjà inséré une clé USB dans un téléviseur, ce qui réduira les problèmes liés à l’insertion d’un élément externe.

Du côté des défenseurs de l’industrie, le processus de fabrication d’une clé USB est beaucoup moins complexe et donc accessible. Cela ne demande pas d’effort particulier au niveau hardware pour les fabricants de TV étant donné que la connectique USB est déjà présente sur la majorité des appareils et que celle-ci requiert moins d’espace.  De plus, étant donné l’absence de cartes à puce, nous pouvons dire que cette technologie est moins sujette aux erreurs ou chronophage pour les centres d’appel et les services après-vente. Par ailleurs, cela et protégera l’activité nationale car la production peut être réalisée par des fabricants locaux.

En ce qui concerne le monde des affaires, cette interface amène son nouveau lot d’opportunités. En effet, le marché du PCMCIA se limitait au territoire européen ou certains pays ayant choisi le standard DVB-T. Cependant, avec l’arrivée de solutions USB, les opérateurs, les fabricants TV et les distributeurs de CAM peuvent désormais jouer sur un terrain plus vaste : en Asie Pacifique et notamment l’Inde, en Afrique, au Moyen Orient et en Amérique Latine.

Enfin, que dirait les écologistes si l’ensemble du marché, des fabricants aux abonnés migrait vers la solution USB ?

D’un point de vue écologique et responsable, l’USB semble être une meilleure solution car cela réduirait l’empreinte carbone. Par son poids, sa taille et sa faible consommation, environ 10 fois moins qu’un décodeur, le CAM USB est le choix du roi.

Enfin, l’interface utilisateur est au centre des préoccupations des Opérateurs de TV payante, on peut donc se demander quel est l’intérêt de combiner un CAM USB avec un téléviseur classique du marché ?

En tant que solution standardisée, l’idée est de l’offrir avec une autre approche horizontale ! La technologie HbbTV et en particulier l’extension applicative HbbTV OP pourrait être une alternative. En effet, le CAM USB pourrait lancer l’installation de l’application HbbTV Op. La même chose pourrait se produire lors de l’utilisation d’une TV Android.

Si même après avoir lu cet article, vous avez encore des doutes sur le passage en USB, ou sur les fonctionnalités CI Plus 2.0, n’hésitez pas à nous contacter et à poser des questions. Twise est engagée dans cette technologie et propose des briques CI Plus ainsi que des solutions logicielles clé-en-main, permettant à tout fabricant de déployer localement un produit fini en un temps record.